Marine 55 ans et Stéphane 48 ans

Histoire rédigée par Martine Schroeter et publiée le 26 janvier 2018

J’ai tout de suite su que c’était l’amour de ma vie — Marine

Le grand amour, ça n’arrive pas que dans les films ! Parfois, après un seul regard, on le sait : c’est avec cet homme-là que l’on finira notre vie… Stéphane de Saint-Laurent du Var et Marine de Nice nous racontent tout.

« La première fois que je l’ai vu, je me suis dit « C’est lui ». Nous étions assis à la même table, je n’ai pas pu le quitter des yeux. Il me faisait penser à un ours mal léché, un chien errant, une forme de tristesse au fond du regard, pourtant il avait de l’humour, il était drôle, attentionné, des valeurs qui faisaient écho aux miennes, des yeux verts insondables… J’ai vécu un véritable coup de foudre pour cet inconnu si séduisant.

Lui, il était très timide, je lui plaisais, mais il avait l’impression de rêver… il me regardait comme s’il avait vu un mirage, un souffle, un espoir……à la fin du repas il me dit tout de go : vous me plaisez, peut-on se revoir ? ……déstabilisée je n’ai pas su quoi lui répondre….la différence d’âge peut-être, la peur de m’illusionner aussi…..Je pensais à lui en permanence, je lui ai envoyé un texto et ça a été le début de nos échanges. Finalement, deux semaines plus tard, nous nous sommes donné rendez-vous autour d’un verre. Comme si on se connaissait depuis toujours, on a parlé, parlé, parlé… C’était magique.

OUI nous étions faits pour nous rencontrer, quelqu’un m’avait mis sur sa route, MERCI !